Facade interieure basilique

La façade intérieure est entièrement occupée par le mausolée des Mocenigo. Au centre est placé le monument du doge Alvise 1er Mocenigo († 1577), et de son épouse Loredana Marcello. Six pilastres cannelés d’ordre corinthien ordonnent l’ensemble en cinq sections. Au sommet du portail ogival règne la blason de famille.

Dans les deux panneaux extrêmes inférieurs, campent les statues de Saint Pierre et Saint Georges, autrefois rattachés au monument de Pierre Mocenigo. Les sections intérieures se parent au-dessus des frontons de bas-reliefs représentant le Doge en prière et une Audience du doge, attribués àG. Campagna (fin du 18è siècle).

Au plan supérieur, à gauche sur un lit de parade en marbre gris, repose la figure du doge; à droite, l’effigie, de son épouse. Entre les deux sarcophages, s’animent les statues de la Vierge, du Rédempteur et de Saint Marc. L’oeuvre, en pierre d’Istrie, de ton classique, fut commencée parJérôme Grapiglia en 1580, et terminée par François Contin en 1646.

Substituant le fronton droit s’élève le monument du poète Barthélemy Bragadin († 1507), composé d’un élégant sarcophage lombard entouré des Saints Marc, Jean-Baptiste, et Barthélemy, et surmonté d’une Vierge à l’Enfant, dont Laurent Bregno († 1523) serait l’auteur.

Sur le même mur, à notre droite, nous sollecite le monument du doge Jean Mocenigo († 1485), sculpté par Tullius Lombardo dans un marbre très fin de Carrare. Au tympan de l’arc en plein cintre, en bas-relief: Saint Jean Baptiste présente Jean Mocenigo à la Vierge, pendant qu’un ange remet à Saint Théodore la couronne ducale. Sur la face du sarcophage, trois bas-reliefs, représentant les villes conquises de Polésine.

A côté dans les niches latérales, deux Vertus semblent s’animer au-dessus des bas-reliefs, du Baptême de Jésus, et de Saint Marc baptisant S. Anian, sa femme et son enfant. Sur la même paroi, à notre gauche, s’élève lemonument du doge Pierre Mocenigo († 1476), chef-d’oeuvre de Pierre Lombardo, terminé en 1481. Il conserve pour nous le souvenir du doge comme grand capitaine de l’armée de Venise. Au sommet apparaît le Rédempteur entre deux anges au-dessus, du large bas-relief représentant le trois Marie au sépulcre. Logé dans un arc magnifique, le sarcophage, porté sur les épaules de trois guerriers, représentant les trois âges de l’homme, sert de piédestal au doge, debout, majestueux et énergique, revêtu de l’armure de fer sous le manteau de général. L’assistent deux figures allégoriques portant le bâton de général et le bouclier orné du blason des Mocenigo.

Deux bas-reliefs décorent la tombe: ils rappellent les oeuvres principales du héros comme commandant naval contre les Turcs: à gauche, l’entrée à Scutari; à droite, la remise des clefs de Famagouste à Catherine Cornaro. Six guerriers romains postés dans les niches latérales superposées montent la garde d’honneur. Au bas, trophée guerriers et deux travaux d’Hercule. En continuant, près de la porte, au sol, trois grandes dalles. Ensevelis ici, entre autres personnages de la famille Mocenigo, notons les doges Alvise 1er († 1577), Alvise IIIè Sébastien († 1732) et Alvise IVè Jean († 1778).

Facade interieure basilique ultima modifica: 2016-05-08T11:59:10+00:00 da toni fontana