Croisillon droite

Au mur (côté droit): Couronnement de la Vierge,de Jean-Baptiste Cima da Conegliano (quelques-uns, l’attribuent à son disciple Jean d’Udine).
En haut, le monument de Nicolas Orsini, comte de Pitigliano († 1509), défenseur de Padoue contre la ligue de Cambrai. Tullius Lombardo a sculpté les deux Vertus. On ne connaît pas l’auteur de la statue équestre en bois dore.

Ce bras du transept se pare d’un grandiose vitrail gothique aux splendides verrières colorées, peut-être la plus belle réussite des fourneaux de Murano, due très probablement au grand maître verrier Jean Antoine Licino de Lodi. On attribue à Barthélemy Vivarini les cartons de Saint Paul, et des parties hautes, à Cima de Conegliano ceux de la Vierge, de Saint Jean Baptiste et Saint Pierre, et à Jérôme Mocetto ceux de la partie inférieure.

De haut en bas, six ordres, au-dessus: Dieu le Père bénissant; 1er ordre: l’AnnonciationDavid et Isaie au centre. 2è ordre: Saint Paulla Vierge à l’EnfantSaint Jean Baptiste et Saint Pierre. 3è ordre, médaillons quadrolobes:les quatre évangélistes selon leurs symboles: l’aigle (St. Jean); le lion (St. Marc); le boeuf (St. Luc); l’ange (S. Matthieu). 4è ordre: les saints Docteurs de l’Eglise: AmbroiseGrégaireJérôme et Augustin. 5è ordre: bustes de Saints Dominicains: Vincent FerrierDominiquePierre MartyrThomas d’Aquin. 6è ordre, quatre Saints guerriers:Théodore (avec la signature de Mocetto), Jean et PaulGeorges.

Sous le vitrail, le monument de Denis Naldi de Brisighella († 1510), condottière de l’infanterie vénitienne contre les alliés de Cambrai. La statue est de Laurent Bregno.
De chaque côté, deux autels renaissance: à droite, Saint Antonin Pierozzi, par Laurent Lotto, qui réalisa cette oeuvre sur commande des Frères en 1542. Sur l’autre autel, le Christ entre les deux frères Apôtres Pierre et André, de Roch Marconi disciple de Jean Bellini. Au centre, sous le grand vitrail, la siège du Doge (XVIII siècle).

Croisillon droite ultima modifica: 2016-05-08T11:46:50+00:00 da toni fontana